Nouvelles

Bedrijfsnieuws
EN HR solutions
Nouvelles de l'entreprise
Outplacement
Peps Interim
Ressources Humaines
Select Consultancy
Select Group
Select HR
Témoignages de client
  • 10 août 2022

    En tant que recruteurs, nous avons l'habitude de faire la recherche de candidats nous-même, cela fait partie de notre travail. Mais avec le marché du travail d'aujourd'hui, la chasse aux bons candidats est devenue une véritable expertise. C'est pourquoi de plus en plus de "sourceurs" travaillent en collaboration avec les recruteurs. Mais quelle est exactement la différence ?

    Que fait un sourceur ?

    Le sourcing est la première phase du processus de recrutement. Le sourcing est le "googling" du recrutement : vous recherchez des candidats qui correspondent au poste vacant que vous avez devant vous. Vous le faites sur les bonnes plateformes et dans les bonnes bases de données. En tant que recruteur, vous n'avez pas le temps de faire à la fois du sourcing et de la sélection approfondie pour chaque candidat, c'est pourquoi il y a de plus en plus de "sourceurs" qui se chargent de la première phase du recrutement.

    Les sourceurs de Select HR, expliquent ce que fait un sourceur :

    « Au sein de Select HR, nos sourceurs travaillent en tandem avec les recruteurs. Ce sont les recruteurs qui rédigent l'offre d'emploi et qui informent le sourceur. Une bonne communication entre les deux parties est très importante pour que la personne qui source puisse faire un bon premier triage. »

    « Nous savons quels termes de recherche on peut utiliser pour faire apparaître les bons candidats dans diverses bases de données. Cela comprend les titres de fonctions, les compétences et les diplômes. Nous avons également une connaissance approfondie du marché du travail et des concurrents. On partage ces informations avec leurs recruteurs. Qui, à leur tour, sont en contact avec le client. »

    Que se passe-t-il si un sourceur trouve un candidat approprié ? « Nous connaissons les ficelles du métier et pouvons rédiger des messages convaincants en ajoutant les bons facteurs d'incitation et d'attraction. Nous gardons également un contact chaleureux avec le candidat. Si un candidat n'est pas intéressé pour le moment, nous le recontactons après un an ou six mois. Si un candidat est intéressé par le poste, nous transmettons ses coordonnées à nos collègues, les recruteurs. »

    Que fait un recruteur ?

    Bien entendu, le rôle du recruteur demeure. Il travaille en tandem avec un sourceur. « Un sourceur travaille pour un recruteur, et un recruteur travaille pour un client. Les recruteurs rédigent l'offre d'emploi et l'examinent avec les sourceurs. Une fois qu'ils ont reçu un candidat approprié, les recruteurs poursuivent le processus de recrutement. Les recruteurs font également la présentation finale à un employeur potentiel et sont aussi en contact direct avec le client. »

    Un recruteur gagne beaucoup de temps en travaillant de cette manière. Il ou elle peut vraiment se concentrer sur les entretiens avec les candidats. « Chez Select HR, c'est aussi notre point fort: la qualité, prendre le temps de bien connaître les gens. Si la communication et la coopération entre le recruteur et le sourceur fonctionnent bien, vous pouvez vraiment accélérer les choses et le recrutement décollera comme un train. »

    Aimeriez-vous travailler en tant que sourceur?

    Le métier de sourceur vous intéresse ? Vous devez alors avoir quelques compétences spécifiques : « Un sourceur doit être analytique. Vous devez être capable d'aller au fond des choses sur le marché du travail afin de pouvoir chercher le bon match. En outre, vous devez être un fonceur. Les meilleurs candidats sont très bien cachés. C'est à vous, en tant que sourceur, de retrouver les bons candidats. »

    Au sein de Select Group, la distinction entre les deux est claire : « Un recruteur, plus encore qu'un sourceur, se concentre sur la sélection des candidats. La tâche principale d'un recruteur est de vérifier si le candidat assis devant lui est vraiment le bon candidat pour une entreprise. Alors que la tâche principale d'un sourceur est de rechercher activement. »

    Quels que soient vos projets d'avenir : recruteur ou sourceur, vous êtes toujours le bienvenu chez Select Group ! Consultez nos offres d'emploi internes sur notre site web ou postulez spontanément.

    Pas encore convaincu ? Quelques sourceurs de Select HR expliquent pourquoi ils aiment être un sourceur :

    Michael : « C'est bien d'être un expert sur différentes plateformes. »

    Dicolet : « C'est formidable de pouvoir s'occuper de différents postes vacants et d'entrer ainsi en contact avec un large éventail de candidats. Grâce à notre concentration et à notre spécialisation en matière de sourcing, nous pouvons faire la différence sur ce marché fou. »

    Lire la suite >
    Ressources Humaines
  • 8 août 2022

    En 2021, la Grande Démission a été annoncée en Amérique. La Grande Démission est un phénomène de démissions en masse après la crise sanitaire de Covid19. Les employés démissionnent en masse, malgré la conjoncture économique incertaine.

    Cette vague de licenciements a effectivement eu lieu en masse. En Amérique, un nombre record d'employés démissionnent, principalement dans les secteurs de la technologie et des soins de santé. La Grande Démission peut même être vue sur TikTok. Sous le hashtag #QuitTok, on partage toutes sortes de vidéos de personnes qui démissionnent. La crainte était grande qu'une telle vague ne se produise également en Europe. Mais il s'avère que ce n'est pas le cas après tout. Du moins pas entièrement, comme le montrent les chiffres pour la Belgique.

    Insatisfait de l'approche pendant la crise sanitaire

    Le directeur Consultancy & Outplacement David Decouche, dans sa dernière conférence sur les RH, couvre cette tendance. « Les causes de la vague de licenciements en Amérique sont diverses, et beaucoup d'entre elles peuvent être attribuées à la pandémie de Covid 19. Cela a clairement fait réfléchir de nombreuses personnes. »

    « Les employés ont découvert le travail à domicile pendant le confinement. Ils ont un plus grand besoin de flexibilité, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est devenu plus important pour beaucoup. Pour certaines, il y a également un mécontentement vis-à-vis de l'approche de l'employeur pendant la crise sanitaire et/ou un sentiment de déconnexion du lieu de travail en raison de l'obligation de rester à la maison. Une insatisfaction souvent déjà latente à l'égard du travail ou de l'entreprise est considérablement renforcée par ces éléments. »

    David Decouche, directeur Consultancy & Outplacement

    « Outre ces causes mentales, des facteurs économiques durs jouent également un rôle : les salaires stagnent alors que l'inflation augmente. Un nombre élevé d'offres d'emploi combiné à un faible taux de chômage encourage les gens à chercher un nouvel et meilleur emploi. »

    La Belgique n'est pas l'Amérique

    Decouche prévient que ces causes de licenciement peuvent être similaires en Belgique, mais que la vague de licenciements ne se poursuivra pas simplement ici. « Notre culture est différente de celle de l'Amérique. Les Belges sont un peu plus prudents et fixes. Nous réfléchissons avant d'agir et nous sommes plus impliqués sur le lieu de travail que les Américains. »

    « L'économie américaine est également différente de celle de la Belgique. L'indexation des salaires, les conditions d'ancienneté et les contrats à durée indéterminée font que nous avons une plus grande stabilité. D'une manière générale, la mobilité professionnelle est faible en Belgique, en partie à cause de cette stabilité, mais aussi de plus en plus à cause du vieillissement de la population active. »

    Les chiffres en Belgique

    Une Grande Démission n'a pas eu lieu en Belgique après la pandémie. Bien que le marché du travail soit devenu plus dynamique. En 2021, il y a eu 32 % de plus de nouveaux contrats de travail à durée indéterminée et 31 % de plus de contrats résiliés par rapport à 2020. Avec cela, les chiffres d'afflux sur le marché du travail sont approximativement au niveau de 2019 (avant covid) : +4,8 %. Toutefois, le nombre de contrats résiliés est nettement plus élevé qu'en 2019 : +18,1 %.

    Dans ce contexte, le départ à l'initiative de l'employé joue un rôle croissant. Alors que la part des licenciements par l'employeur a diminué en 2021 par rapport à la période avant covid (-17% par rapport à 2019), les licenciements à l'initiative du salarié ont augmenté sur la même période de 35,9% en moyenne pour les salariés âgés de 20 à 55 ans. À partir de 55 ans, l'augmentation est moins prononcée, puis remonte légèrement vers la fin de la carrière (+20,5% à partir de 60 ans).

    Cette augmentation peut également être liée aux conséquences de la pandémie et à une attitude plus critique envers leur travail et leur employeur. Diverses études ont montré que les employés qui n'ont pas eu la possibilité de travailler à domicile au cours de l'année écoulée ont plus souvent postulé pour un emploi (68 %) que ceux qui ont eu cette possibilité (30 %). Ceux qui ont souvent dû se rendre au bureau pendant la crise sanitaire sont également plus susceptibles d'envisager un changement (63% contre 44%).

    Conclusion : il faut continuer à travailler sur la rétention

    Le nombre de candidats sur le marché est très limité ; les employés qui partent ne peuvent pas simplement être remplacés. Si l'on ajoute à cela l'augmentation du nombre de postes vacants et la demande croissante de remplacement des employés qui partent à la retraite, il est clair qu'il est plus que jamais essentiel de s'attacher à retenir vos talents actuels.

    En Belgique, nous n'assistons pas encore à une grande vague de licenciements, mais nous constatons une augmentation des licenciements dans certaines tranches d'âge. Le marché du travail, qui est tendu, ne se détend donc pas. La rétention et la fidélisation du personnel sont et seront d'autant plus cruciales et un défi pour les RH.

    Continuez à suivre Select Group sur LinkedIn, où nous partagerons bientôt des conseils concrets sur la rétention des talents.

    Lire la suite >
    Select Consultancy
  • 4 août 2022

    Les jeunes talents sont très précieux, surtout en ces temps de pénurie. Les postes vacants sont difficiles à combler, même par de jeunes débutants. Mais comment faire, en tant qu'organisation, pour obtenir l'adhésion des jeunes de nos jours ?

    Si vous voulez atteindre un groupe cible spécifique, vous devez être là où se trouve ce groupe cible. Il est peu judicieux d’afficher des posters au centre de Liège quand vous chercher un chauffeur de bus pour la région de Bruxelles. Vous aimeriez toucher les jeunes talents ? Vous devrez ensuite partager votre offre d'emploi sur les bons canaux.

    Où dois-je publier mon offre d'emploi ?


    Fin 2019, Randstad a publié les résultats d'une étude sur les canaux d'emploi et qui les utilise. Elle montre que les moins de 25 ans recherchent moins via les sites d'emploi publics comme LeForem et le VDAB, mais utilisent davantage Google et Facebook. Les agences de recrutement sont remarquablement plus populaires parmi les 25-34 ans.

    Il est donc important de publier votre offre d'emploi sur ces canaux ou de rediriger votre budget vers certains d'entre eux. Votre cabinet n'est pas sur Facebook ? Les chances d'attirer de jeunes talents sont alors plus faibles.

    Les canaux traditionnels ne fonctionnent plus


    Les experts de EN HR Solutions savent également que l'on n'atteint pas tout le monde de la même manière. L'entreprise néerlandaise, membre du groupe Select, est spécialisée dans la commercialisation des offres d'emploi. Si vous avez du mal à trouver des candidats, les professionnels d’EN veilleront à ce que votre offre d'emploi soit commercialisée de manière à atteindre le bon groupe cible.

    Lodi Planting de EN HR Solutions explique : "Avant de publier une offre d'emploi, il faut avoir en tête un public cible et s'identifier à son univers. Pour prendre l'exemple des jeunes talents, ils croient moins aux canaux médiatiques traditionnels. Ils ne lisent plus des journaux, mais dans les médias sociaux. C'est là que les nouvelles sont partagées entre eux. Les jeunes attachent plus d'importance à ce que disent leurs ‘peers’, car cela est authentique. Assurez-vous donc d'être actif sur les médias sociaux."

    "En outre, la manière dont les jeunes absorbent les informations change. Une offre d'emploi sur un site web se compose de beaucoup de texte, alors que les jeunes préfèrent les images. C'est pourquoi les médias sociaux comme TikTok, WeChat et Instagram gagnent du terrain." En bref : voulez-vous atteindre les jeunes ? Plongez dans leur univers. Veillez à ce que votre offre d'emploi soit diffusée sur les médias sociaux et comporte une image attrayante ou mieux encore : une vidéo.

    Adaptez votre offre à votre public cible


    Saviez-vous que les avantages extra-légaux tels que l'assurance hospitalisation ou une voiture de société arrivent en deuxième position des raisons les moins importantes pour lesquelles les jeunes choisissent un emploi ? C'est ce que prouve une enquête menée par le VDAB et l'organisation de jeunesse De Ambrassade auprès de 940 jeunes flamands âgés de 16 à 30 ans.

    Que recherchent les jeunes chez un futur employeur ? Un bon salaire est un aspect important, en particulier pour les jeunes demandeurs d'emploi, mais il est "seulement" mentionné comme la raison la plus importante par 50,87% des demandeurs d'emploi et par 28,84% des jeunes actifs.

    Pourtant, les salaires n'arrivent qu'en troisième position. Le contenu des emplois et la localisation sont légèrement plus importants. La flexibilité des horaires de travail est également importante pour les jeunes. Ils veulent être autonomes, ils veulent pouvoir organiser leur propre travail et faire un travail qui leur plaît. Un éventail de tâches variées et des collègues formidables leur donnent envie de travailler.

    Conclusion : attirer les jeunes talents avec...

    • Une annonce là où les jeunes sont actifs : sur les médias sociaux.
    • l’utilisation d'images et de vidéos
    • l’accent sur les éléments qui rendent les jeunes enthousiastes à l'égard d'un emploi (contenu du travail, lieu, collègues).

    Vous constatez que vous avez du mal à atteindre votre groupe cible avec votre offre, malgré ces conseils ? Contactez nos collègues de EN HR Solutions via https://enhrsolutions.nl/contact/. Ils peuvent vous aider davantage.

    Vous n'avez pas le temps de créer vous-même un poste vacant ? Faites appel aux consultants de Select HR. Ils publieront votre offre d'emploi sur les bons canaux et sélectionnent les candidats adéquats en fonction de vos critères. Vous pouvez trouver un professionnel dans votre région sur le site Select HR.

    Lire la suite >
    EN HR solutions
  • 22 juillet 2022

    Le 29 juillet, nous célébrons la Journée internationale des administrateurs système. C'est l'occasion de remercier votre administrateur système et de réfléchir à ce qu'il fait pour assurer le bon fonctionnement de votre organisation.

    La Journée de l'administrateur système est célébrée depuis 22 ans maintenant et trouve son origine en Amérique. Un administrateur système de Chicago, Ted Kekatos, a eu cette idée après avoir vu une publicité pour la marque d'ordinateurs HP. Elle montrait un administrateur couvert de cadeaux pour avoir installé une nouvelle imprimante.

    Que fait un administrateur système ?

    Le mot administrateur système ne vous dit peut-être pas grand-chose. Mais il ou elle est votre sauveteur dans le département IT. L'administrateur système veille à ce que les logiciels et le matériel informatique restent à jour. Pensez aux virus qu'il doit arrêter, à l'installation d'imprimantes, au tirage de câbles réseau, etc.

    Un administrateur de système est donc un travailleur informatique très polyvalent. Il doit également être capable de faire face aux collègues qui posent des questions (parfois stupides). Vous le connaissez probablement : vous paniquez parce que votre ordinateur ne démarre pas, vous appelez le service informatique et vous découvrez ensemble que vous ne l'avez pas branché. Les administrateurs de systèmes se trouvent souvent dans ces situations et pourtant ils restent toujours patients.

    Visitez le site web d'iStorm Projects pour découvrir cinq raisons pour lesquelles vous voudrez remercier votre administrateur de système le 29 juillet. Et réservez la date dans votre agenda.

    Vous avez besoin d'un nouvel employé permanent ou temporaire dans le domaine des administrateurs système? Contactez iStorm ou iStorm Projects à : info@istorm.be ou info@istorm-projects.be. Vous pouvez également consulter leurs sites web : https://www.istorm-projects.be/ ou https://www.istorm.be.

    Lire la suite >
    Non classifié(e)
  • 12 juillet 2022

    L’accompagnement de carrière et l'outplacement peuvent sembler similaires, mais il existe quelques différences. Le point de départ est complètement différent : en cas d'outplacement, il y a un licenciement, en cas de l’accompagnement de carrière, c'est l'employé qui initie lui-même le processus. Mais il y a aussi des similitudes !

    Un trajet inattendu ou un processus planifié ?

    Une personne qui se lance dans l’accompagnement de carrière est généralement encore au travail. Il se peut que cet employé ne se sente pas à sa place dans son poste actuel, qu'il cherche à relever de nouveaux défis ou qu'il ne soit pas sûr de la prochaine étape de sa carrière.

    Un candidat qui entame un coaching de carrière pense déjà à une prochaine étape. La personne en question est motivée pour se développer davantage, éventuellement pour emprunter une voie inconnue et commencer dans un nouvel emploi.

    Dans l'accompagnement de l'outplacement, le candidat est moins enthousiaste. Un outplacement s'accompagne toujours d'un licenciement. Parfois, c'est inattendu. La personne en question n'est pas prête à penser à un nouvel emploi. De plus, il doit d'abord passer par un processus de deuil. Le point de départ est donc différent de l’accompagnent de carrière.

    Conseils pratiques

    Un outplacement est souvent pratique : « Les employés licenciés qui suivent un programme d'outplacement ont parfois travaillé pour le même employeur pendant 20 ou 30 ans. Ils n'ont pas eu à postuler pour des emplois pendant cette période », déclare Nancy Tollenaere (coach de carrière chez Select Group). « Après un premier accueil par nos consultants, nous leur apprenons à postuler à nouveau, à rédiger un CV et à envoyer des lettres de motivation. C'est très pratique. Et c'est nécessaire. Les gens ne savent pas par où commencer. »

    Lors de l’accompagnement de carrière, les questions sont principalement posées sur le candidat lui-même. Quel type d'emploi lui conviendrait ? D’où vient le stress ? Comment faire en sorte que l'équilibre entre vie professionnel et vie privée soit amélioré ? Comment pouvons-nous offrir plus ou moins de défis au travail ? Ce sont des questions qui se posent également dans le cadre de l'accompagnement de l'outplacement, mais la recherche d'un emploi y est la priorité.

    L'objectif final de l'outplacement ou de l’accompagnement de carrière est également différent. Pourtant, les deux processus présentent également de nombreuses similitudes.

    Lire l'article complet sur le site de Select Consultancy

    *Attention : pour l'outplacement, des réglementations différentes s'appliquent en Belgique et aux Pays-Bas. En Belgique, sous certaines conditions, elle est obligatoire en cas de licenciement. Ce n'est pas le cas aux Pays-Bas. L’accompagnement de carrière est plus connu en Flandre qu’en Wallonie. En Flandre vous pouvez faire appel à des chèques pour réduire les coûts d’un accompagnement, sous certaines conditions.

    Lire la suite >
    Outplacement
    Select Consultancy
  • 4 juillet 2022

    Select Group acquiert une participation dans Flox et poursuit ainsi sa croissance régulière sur le marché du travail temporaire néerlandais.

    Flox, la plus belle équipe de Veenendaal, est active sur le marché du recrutement néerlandais depuis 2009.

    Jaco Verboom a fondé sa propre agence après des expériences chez d'autres acteurs des RH. 

    Flox se concentre sur les profils dans les secteurs de la logistique, de la construction, de la technologie et des bureaux. 

    Avec 20 collègues, ils accompagnent chaque jour des candidats dans la prochaine étape de leur carrière.

    L'année dernière, Flox s'est véritablement métamorphosé en « un club de football fanatique » avec un branding particulier.

    Augmentation des activités néerlandaises Select Group

    Ils le font avec beaucoup de passion et donnent la priorité aux candidats et à leur développement.

    C'est là que Select Group et Flox se rencontrent.

    Après PPM et EN HR solutions, cette nouvelle étape permet d'accroître les activités de Select Group aux Pays-Bas.

    En tant que nouveau membre de la famille Select, Flox pourra continuer à développer ses activités et son organisation de manière autonome, en s'appuyant sur des synergies avec d'autres départements et marques.  Corné Verboom assumera le rôle de directeur opérationnel. 

    Le Groupe Select a l'intention de poursuivre la mise en place d'un solide réseau de bureaux sur le marché néerlandais en coopération avec Flox.  Jaco Verboom contribuera à faire avancer cette histoire de croissance en tant que responsable des acquisitions.

    Une victoire guidée par SDM Corporate Finance Group, qui a contribué à mettre en place le cadre approprié pour cet achat et cette construction.

    Découvrez le nouveau membre de Select Group : visitez le site web de Flox.

    Lire la suite >
    Bedrijfsnieuws
  • 26 avril 2022

    Pour la première fois, le Select Group a participé à l'Antwerp 10 Miles, un événement de course à pied dans et à travers Anvers. Avec 32 coureurs, le Select Group était bien représenté. De plus, la course n'était pas seulement pour le plaisir, mais pour une bonne cause : Mercy Ships.

    La campagne Miles for Mercy a débuté 10 semaines avant l'Antwerp 10 Miles . Toute personne de Select Group pouvait s'engager à relever un défi particulier : courir d'Anvers au Sénégal en 10 semaines. Si les 4 416 km étaient parcourus, Select Group ferait don de 2 000 euros à Mercy Ships. Un peu moins de 50 coureurs ont parcouru un total de 4 470 kilomètres.

    La veille de la course, il manquait encore plusieurs centaines de kilomètres. Ces derniers kilomètres ont été parcourus lors de l'Antwerp 10 Miles sous un soleil radieux. Avec 32 coureurs, on peut parler d'une première édition réussie. Dans le classement des entreprises, qui compte un peu moins de 300 sociétés, Select Group se classe 143ième.

    Vous trouverez ci-dessous quelques photos de l'événement :

    Lire la suite >
    Select Group
    Non classifié(e)
  • 20 avril 2022

    Peps Intérim, membre de Select Group, a six agences en Bélgique. Ils sont présent dans toute la Wallonie. Le bureau à Tournai fêtait son premier anniversaire en avril.

    Christine et Melissa de Peps Tournai

    En 2021, Christophe Quevy, à la tête de Peps Intérim depuis près de 15 ans, propose à Christine et Mélissa de développer une nouvelle agence Peps en région de Tournai. Le binôme accepte le challenge avec plaisir !

    Les deux consultantes ont collaboré ensemble dans le passé au niveau de l’intérim. Aujourd’hui, la force de l’équipe est l’apport d’une expertise dans le recrutement à partir de l’analyse du besoin du client jusqu’à l’engagement fixe de l’intérimaire. A ce mode de fonctionnement s’ajoute la bonne connaissance du tissu socio-économique de la région de Tournai.


    Peps Intérim, une entreprise de mise à disposition de personnel intérimaire pas comme les autres

    Peps, c’est l’intérim autrement. En effet, si Christine et Mélissa ont intégré Peps Intérim, c’est surtout parce que cette PME se veut locale et de proximité.

    Avec son siège social basé à Mons, Peps couvre toute la Wallonie et vous pouvez y retrouver des bureaux d’intérim à Tournai, Mons, La Louvière, Charleroi, Braine-L’Alleud et Herstal.

    Selon Christine et Mélissa, c’est la transparence, le respect de l’humain et la communication avec leurs interlocuteurs internes et externes qui définissent Peps.

    L’agence de Tournai se veut généraliste dans le recrutement d’ouvriers et d’employés mais elle est surtout active dans les secteurs du transport, de la logistique, de l’agro-alimentaire, de l’industrie et des services aux entreprises.

    Le bureau de Tournai au Skylab

    Le bureau de Peps Intérim au Skylab de Tournai

    L’équipe s’est récemment installée au Skylab Factory situé à Tournai sur le site de l’ancienne bourse aux livres, un lieu dynamique et porteur de rencontres autant pour les clients de l’agence que pour les candidats qu’elle cherche à engager. L’espace de travail partagé permet également d’obtenir une grande diversité de collaboration et d’échanges avec les co-workers.

    L’agence vous accueille sur rendez-vous du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 au Skylab Factory situé Avenue de Maire, 44 à 7500 Tournai

    Données de contact : tournai@pepsinterim.be – 069/49.10.40

    Lire la suite >
    Peps Interim
  • 19 avril 2022
    Au début du mois, les prix Trends Gazelles ont été décernés aux Pays-Bas. EN HR solutions, membre du Select Group, a reçu un prix lors d'une soirée festive. Mais ils ne sont pas les seuls au sein de Select Group à avoir une nomination en tant que Trends Gazelle.
    Tjesca Honnef-Kuytenbrouwer en Kevin Sebel op de uitreiking van FD Gazellen 2021
    Tjesca Honnef-Kuytenbrouwer en Kevin Sebel op de uitreiking van FD Gazellen 2021
    Group compte plusieurs membres en forte croissance. Pour trois d'entre eux, cela a été confirmé l'année dernière par une nomination en tant que Trends Gazelle. Ils sont considérés comme les entreprises les plus forts en termes de croissance de leur région. Outre le membre néerlandais EN HR Solutions, Peps Intérim et Select Projects ont également été nominés. “En tant que groupe, nous avons fait d'énormes progrès l'année dernière. Mais ces nominations sont avant tout la réussite des membres eux-mêmes", déclare Jelle Destoop, co-CEO de Select Group. “C'est de bon augure pour l'avenir. Nous pouvons nous renforcer mutuellement de manière considérable. Ces nominations ne donnent pas seulement un coup de pouce aux entreprises nominées, mais les autres entités du groupe en bénéficient également.” Retrouvez ici plus d’informations sur la nomination de Peps Intérim. Plus d'informations sur la nomination de Select Projects ici. Coopérer avec une de nos Gazelles ? Vous trouverez ici un aperçu de toutes les marques de Select Group.
    Lire la suite >
    Bedrijfsnieuws
  • Workshop "War for Talent" partie 1 : Comment retenir les talents ?
    5 avril 2022
    Au cours du mois de mars, David Decouche, directeur de Select Consultancy, s'est rendu en Belgique pour la première partie de l'atelier "War For Talent". David a coopéré avec les bureaux locaux de Select HR pour donner des conseils et des astuces aux clients lors d'un déjeuner ou d'un petit-déjeuner stimulant.
    workshop à Herentals

    Comment retenir les talents dans mon organisation ?

    Dans ce marché du travail tendu, il est intéressant de ne pas se focaliser uniquement sur les flux entrants, mais aussi de penser à l'avancement. Comment puis-je m'assurer de conserver mes employés actuels ? Cette question a constitué le point de départ de la première partie de l'atelier "War for Talent". "En combinant l'atelier avec un déjeuner ou un petit-déjeuner, et en le limitant à un petit groupe, nous avons pu le rendre interactif", explique David. "Nous ne nous sommes pas limités à un seul secteur, mais avons invité des clients de différents secteurs. Après tout, ils sont tous en contact avec la rétention des talents et la mobilité interne".

    Comment attirer de nouveaux talents ?

    Dans cet atelier, David a approfondi la question de la rétention des talents. Dans la deuxième partie, un autre membre de Select Group partagera son expertise. Charlotte Mertens, de EN HR solutions, expliquera comment l'employer branding peut contribuer au recrutement de nouveaux talents. Après les vacances de Pâques, nous commencerons avec cette deuxième partie. Les participants de la première série d'ateliers nous ont déjà fait savoir à quel point ils étaient satisfaits de la première partie :
    • "Atelier très intéressant qui allait droit au but avec quelques trucs et astuces pratiques !".
    • "Pas de commentaires, c'était bien que plusieurs grandes entreprises soient présentes."
    • "C'était un exposé clair des problèmes actuels."
    Vous vous demandez comment l'équipe de Select Consultancy peut vous aider ? Visitez le site web ou contactez David à david.decouche@selecthr.be. S'inscrire pour la deuxième partie de l'atelier ? Il y a encore quelques places disponibles. Inscrivez-vous via ce lien.
    Lire la suite >
    Event
  • 4 avril 2022

    Select Group possède plus de 10 marques différentes. Dix entités différentes, chacune avec son propre caractère, mais partageant toutes les valeurs et les normes de Select Group. Dix (et plus) directeurs différents qui ont rejoint le groupe avec leur propre histoire. Pour la première fois depuis la création de Select Group, toutes ces marques ont été réunies.

    Au début de l'année 2022, Select Group a vu le jour dans sa structure actuelle. Avec son propre logo et son propre site web. C'était aussi le moment de réunir physiquement tous les membres pour la première fois. La plupart d'entre eux connaissaient le CEO Bart Gonnissen, mais pas entre eux. Les différents directeurs se sont réunis pour une réunion de deux jours à Limburg.

    Se faire connaître et s'apprendre les uns des autres.

    ‘L'objectif principal de cet événement de deux jours était de se faire connaître. Tout le monde connaît le nom des autres entreprises, mais qu'est-ce qu'elles font exactement et en quoi sont-elles bonnes ? Le premier jour, l'accent a été mis sur l'introduction des entreprises. Chaque entité avait préparé une "présentation".'

    'Le deuxième jour, nous avons pris le temps d'écouter les défis de chacun : à quoi sommes-nous confrontés et comment pouvons-nous nous aider mutuellement ? Nous sommes tous dans le même groupe et pouvons certainement apprendre les uns des autres. De nombreux points d'action ont été notés et, au cours de ces deux jours, nous avons également trouvé beaucoup de l'inspiration. Une première réunion réussite.'

    Découvrez toutes les marques de Select Group sur notre site web.

    Restez au courant de Select Group sur Linkedin, Facebook et Instagram.

    Lire la suite >
    Select Group
  • 23 mars 2022

    Nous souhaitons répondre formellement au message paru dans la presse en début de semaine, annonçant la nomination de Marc Overmars au poste de directeur sportif du Royal Antwerp Football Club.

    Nous sommes extrêmement surpris par cette décision. En tant que partenaire et sponsor permanent de RAFC, nous n'avons été ni consulté ni informé au préalable.

    Le choix de nommer M. Overmars, qui a récemment été accusé de comportements transgressifs répétés et qui fait actuellement l'objet d'une enquête indépendante aux Pays-Bas, est en contradiction directe avec les valeurs et les normes de notre Groupe. Nous croyons cependant sincèrement que toute personne, après une période d'autoréflexion, peut parvenir à prendre conscience de ces erreurs et peut mériter une seconde chance. Nous regrettons donc vivement qu'au cours de la conférence de presse, le moment n'ait pas été pris pour témoigner sereinement de ce processus d'auto-réflexion ni par la direction de RAFC ni par M. Overmars lui-même. Nous n'avons pas non plus vu ou entendu dans la communication comment traiter cette problématique.

    En tant que Select Group, nous avons donc décidé de ne pas renouveler notre partenariat avec le RAFC pour la saison 2022 - 2023.

    Aujourd'hui, le thème du "comportement transgressif" croise notre chemin plus souvent que nous ne le souhaiterions. Dans les médias et aussi dans notre environnement.

    Nous ne pouvons que vous demander d'être constamment attentifs à ces questions et de traiter vos collègues et les autres personnes qui vous entourent avec respect.

    Si vous avez des questions, veuillez contacter Jelle Destoop, co-PDG, à l'adresse jelle.destoop@select-group.be.

    Lire la suite >
    Nouvelles de l'entreprise
  • 22 mars 2022

    Tous les membres de Select Group partagent les mêmes valeurs. Un de ces valeurs est l’intégrité : nous travaillons avec intégrité. Nous suivons une approche pragmatique, durable et transparente dans laquelle nous agissons en véritable partenaire. Peps, qui fait partie du groupe, supporte cette transparence. Pas seulement vers ses clients, mais aussi vers ses intérimaires. Les collègues de Peps partagent tous ce que vous devez savoir sur le salaire d’un intérimaire.

    Comment détermine-t-on votre salaire?

    En tant qu’intérimaire, vous êtes payé(e) à l’heure. Quand nous vous proposons une mission, nous vous précisions toujours le salaire prévu. Mais quoi qu’il arrive, votre salaire ne sera jamais inférieur à celui que reçoit un employé fixe avec la même expérience et la même ancienneté.

    Comment est payé mon salaire?

    Vous êtes payé(e) sur la base des relevés d’heures qui nous sont transmis par l’entreprise utilisatrice. Nous versons votre salaire sur votre compte bancaire de manière hebdomadaire. Exemple : Vous travaillez en semaine 24, vous serez payé fin de semaine 25. Néanmoins, lorsque la semaine de vos prestations est répartie sur deux mois, le paiement est divisé en deux. Un premier paiement pour le mois passé et un second paiement pour le mois en cours (le lendemain).

    Vous recevez également en même temps votre fiche de paye via la plateforme InterimSign.

    Je reçois des chèques-repas?

    Vous bénéficiez des mêmes avantages que les collaborateurs fixes de l’entreprise dans laquelle vous évoluez. S’ils reçoivent des chèques-repas, vous en recevez également et ce, sous les mêmes conditions.

    Mes frais de déplacement sont-ils remboursés?

    Les intérimaires ont droit au même remboursement des frais de transport que les salariés fixes de l’entreprise où ils travaillent.

    Qu’est-ce que la retenue ONSS?

    En tant qu’intérimaire, cette retenue est décomptée de votre salaire. Votre retenue ONSS vous garantit que votre sécurité sociale (maladie et invalidité, allocations familiales, chômage, pension, …) est bien conforme.

    Le précompte professionnel est-il déduit de mon salaire?

    Le précompte professionnel constitue en quelque sorte une ‘avance sur les impôts’ qui est prélevée de votre salaire. Chez les intérimaires, on retient minimum un précompte professionnel de 18%, voire 22% dans certains cas afin d’éviter les mauvaises surprises et de payer plus tard un complément d’impôt.

    Je reçois un pécule de vacances?

    Oui, vous bénéficiez même d’un double pécule de vacances.

    • Vous travaillez en tant qu’employé : Votre pécule de vacances vous est payé en même temps que votre salaire hebdomadaire.
    • Vous travaillez en tant qu’ouvrier : Votre pécule de vacances est géré par l’Office National des Vacances Annuelles (ONVA). L’ONVA vous verse la somme qui vous revient une fois l’an (en mai ou en juin).

    Ai-je droit à une prime de fin d’année?

    Vous avez droit à cette prime si vous avez travaillé au moins 65 jours en tant qu’intérimaire entre le 1er juillet de l’année précédente et le 30 juin de l’année en cours. Votre prime est payée par le Fonds Social pour les Intérimaires. Dans le courant du mois de décembre, vous recevez les documents nécessaires afin introduire une demande de prime.

    Des questions ?

    N’hésitez pas à contacter votre agence PEPS INTERIM référente ! Vous trouverez nos données de contact sur notre site web: https://www.pepsinterim.be/

    À la recherche d'un nouveau job intérim? Voici tous les offres d'emploi chez PEPS INTERIM.

    Lire la suite >
    Peps Interim
  • Vacaturemarketing: wanneer een gewone vacature niet meer voldoende is
    14 février 2022

    Que faites-vous quand les chaînes classiques ne fonctionnent plus ? Si votre offre d'emploi ne génère pratiquement aucun flux entrant et que vous ne parvenez pas à atteindre les bons profils ? Avec le marketing des offres d'emploi, Select commercialise votre offre d'emploi de manière ciblée. La société anversoise Solvio a été l'une des premières à utiliser notre service et a trouvé, en quelques semaines, les deux candidats que l'entreprise recherchait depuis des mois.

    Jamais autant de postes vacants

    Le marché du travail n'a jamais été aussi tendu qu'aujourd'hui. C'est ce que montrent clairement les chiffres du Indeed: Aujourd'hui le plus grand site d'emploi au monde et en Belgique, constate une croissance de 14,3 % des offres d'emploi par rapport à début février 2020, juste avant le début de la pandémie.

    Offres d’emploi en Indeed en Belgique

    C'est une bonne nouvelle après la crise de Covid. Il est question d'un rattrapage après la chute brutale de 2020. Beaucoup d'entreprises ont reporté le recrutement pendant les confinements. Maintenant que l'économie redémarre, ils recherchent d'urgence des travailleurs.

    Demande élevée, offre limitée

    « Chez Select, nous constatons également que le nombre de missions a énormément augmenté en peu de temps, » déclare Jelle Destoop, directeur commercial de Select Group. « La crise sanitaire a été très imprévisible. Les entreprises ont interrompu les recrutements en cours ou annulé les plans d'embauche de nouveaux employés. Dès que l'économie a repris et que les entreprises ont à nouveau eu besoin de travailleurs supplémentaires, le nombre de postes vacants a augmenté. »

    « Aujourd'hui, nous sommes inondés de questions. Nos clients sont à nouveau à la recherche d'employés. Et la forte demande de travailleurs combinée à la faible offre de candidats rend la situation très difficile. Le marché, on ne peut pas le changer. Mais avec le marketing des offres d'emploi, nous pouvons faire venir les bons candidats plus rapidement. »

    « Grâce au marketing des offres de l’emploi, nous pouvons faire venir les bons candidats plus rapidement. »

    Solvio a été l'un des premiers à en faire l'expérience. Solvio est un nom établi dans la région d'Anvers en tant que syndic et gestionnaire de petites et grandes propriétés pour des particuliers et des entreprises. Ils recherchaient un gestionnaire de propriété, de préférence avec de l’expérience. Une mission difficile dans le marché du travail actuel.

    « En tant que gestionnaire immobilier chez Solvio, vous êtes responsable de la gestion de nombreux bâtiments, ce qui constitue un véritable défi. Le métier n'est pas fait pour tout le monde », explique Olivier Blockhuys de Solvio. « Nous cherchions quelqu'un avec de l'expérience, et ils ne sont pas faciles à trouver. Afin de trouver notre nouveau collaborateur, nous avons rapidement fait appel à Select. »

    Par la voie habituelle

    « Nous avons commencé pour Solvio comme pour n'importe quelle autre offre d'emploi : après un entretien préliminaire approfondi avec Olivier, nous avons rédigé un texte d'offre d'emploi et l'avons publié sur nos sites de jobs. En outre, nous avons commencé à rechercher nous-mêmes des candidats dans notre propre base de données et via d'autres sources », explique Steffi, Lead Consultant chez Select Anvers. « Nous avons vite compris que cela allait être délicat. Le nombre de candidats pour ce type de poste est très limité. Peu de gens peuvent ou veulent faire ce travail et pour ce poste vacant, on cherchait une personne expérimentée. Cela a rendu les choses encore plus difficiles.»

    Steffi a commencé ses recherches en avril 2021 et s'est principalement concentrée sur LinkedIn: « Il faut aborder ces profils difficiles de manière personnelle ». La recherche intensive a permis de trouver un bon candidat qui a reçu une offre mais qui est finalement resté chez son employeur actuel. Donc en juillet, nous avons recommencé à chercher.

    Recherche urgente : gestionnaire de propriété

    Après les vacances d'été, un défi s'est ajouté : « Un autre gestionnaire immobilier avait quitté notre organisation », explique Olivier. « Nous n'étions donc pas seulement à la recherche d'un nouvel employé, mais aussi d'un remplaçant urgent. Nous avons demandé à Select s'ils ne pouvaient pas faire quelque chose de plus. » À cette époque, le marketing des offre de l’emploi chez Select n'en était qu'à ses débuts. Solvio est devenu le premier client à l’essayer.

    « Sur le marché du travail actuel, il ne suffit plus de mettre une offre d'emploi en ligne et d'attendre les candidats. Vous devez être là où se trouve votre candidat potentiel, » explique Steffi. « Chez Select, nous pouvons nous appuyer sur notre expérience : nous savons qu'un profil sera plus présent sur Indeed, et qu'un autre verra les postes vacants sur LinkedIn. De cette manière, nous publions déjà les offres d'emploi de manière ciblée. Le marketing des offres d'emploi va encore plus loin. »

    « Avec le marketing des postes vacants, on part encore plus du point de vue du candidat. »

    Avec le marketing des offres d’emploi, vous partez encore plus du candidat. Sur la base d'une analyse du marché du travail, nous déterminons sur quels canaux médiatiques les candidats que vous recherchez se déplacent et où vous devez publier, à quoi doit ressembler le texte de l'offre d'emploi et quelles campagnes supplémentaires nous pouvons entreprendre. En bref, une campagne de marketing sur mesure pour votre poste vacant.

    Qu'est-ce que le marketing des offres de l’emploi ?

    Le cœur de métier de Select est le processus de recrutement : trouver des candidats, rechercher leurs talents et les faire correspondre à ce que les employeurs recherchent. L'aspect humain est essentiel : il faut prendre le temps d'apprendre à connaître le candidat, de regarder au-delà du CV. Mais pour cela, il faut un nombre suffisant de candidats. Dans un marché du travail aussi tendu que celui-ci, cela nécessite une expertise supplémentaire.

    Select a trouvé cela chez EN HR Solutions. Au printemps 2020, Select a repris cette entreprise néerlandaise de RPO. Une de leurs forces ? Marketing de l’offre d’emploi. Ils veillent à ce qu'un poste vacant soit consulté, lu et postulé par les bons candidats. En bref, tout ce qui précède une demande d'emploi. Select et EN HR Solutions se complètent bien à cet égard car, dès que le recruteur reçoit la candidature, il peut poser les bonnes questions et faire le rapprochement avec un employeur potentiel.

    Succès immédiat avec la première campagne

    Revenons à l'histoire de Solvio. Olivier a reçu la proposition de mettre en place une campagne de marketing de l’offre d’emploi.

    La campagne a été lancée au début du mois de septembre. À peine trois jours plus tard, le premier candidat a postulé. L'offre d'emploi a été consultée 143 fois au cours des deux premières semaines. En comparaison, les deux semaines précédant le lancement, l'offre d'emploi n'a été consultée que 20 fois. Pendant la campagne, 13 candidats ont postulé pour le poste vacant. Une semaine après le début de la campagne, le premier gestionnaire immobilier a reçu une offre. Le second a postulé à la fin de la campagne et a signé son contrat quelques semaines plus tard. Une recherche qui a duré plus de six mois a été décidée en moins de trois semaines.

    « Personne ne pouvait fournir les bons candidats assez rapidement. »

    « Nous avons été extrêmement satisfaits de la campagne, » déclare Olivier. « Le besoin est devenu très important avec le remplacement imminent. Nous avons également commencé à frapper aux portes des autres partis à cette époque, mais personne ne pouvait fournir les bons candidats assez rapidement. En lançant le marketing de l’offre d’emploi , nous avons pu attirer beaucoup plus de candidats en peu de temps. »

    « C'était quelque chose de nouveau, mais ça a marché ! Et Select nous a tenus informés des résultats chaque semaine. En outre, nous avons pu continuer à compter sur le service auquel nous étions habitués de la part de Select : ils ont présélectionné les candidats et nous ont mis en contact avec des candidats intéressants qui correspondaient au contenu du poste, mais aussi à nous en tant qu'entreprise. Nous avons pu confier l'ensemble du processus de recrutement à Select en toute confiance. »

    Vous êtes actuellement à la recherche de candidats ? Contactez Select pour trouver le bon candidat ! Pour plus d'informations, contactez le directeur commercial Jelle Destoop à l'adresse jelle.destoop@selecthr.be ou au numéro +32 3 612 22 91.

    Lire la suite >
    Select HR
    Témoignages de client
  • Droit au salaire garanti comme intérimaire en cas de malade
    7 février 2022

    Tout comme les travailleurs fixes, les travailleurs intérimaires ont droit au salaire garanti ou à une indemnité de la mutuelle. Que faire quand vous tombez malade? Notre membre Peps donne des conseils.

    Que faire ?

    1. Prévenez immédiatement l’agence d’intérim qui gère votre dossier et l’utilisateur (l’entreprise pour laquelle vous travaillez).
    2. Remettez un certificat médical à l’agence d’intérim dans les 48h et gardez la preuve de l’envoi.
    3. Faites exactement la même chose en cas de prolongation de l’arrêt maladie.
    4. Soyez prudent. Prévenez également votre mutuelle dans les 48h. Votre mutuelle vous paie une indemnité si vous n’avez pas droit au salaire garanti.

    Soyez rapide

    En tant qu’intérimaire, lorsque vous tombez malade, vous devez immédiatement prévenir l’agence d’intérim (l’employeur, par exemple PEPS INTERIM) et l’entreprise où vous travaillez (l’utilisateur, par exemple le magasin où vous travaillez). La loi stipule que votre certificat médical doit être remis à l’employeur dans les 48h.

    Si le certificat ne parvient pas à l’employeur dans les délais, vous ne recevrez pas de salaire garanti.

    Preuve d’envoi

    Non seulement votre certificat doit être remis à temps, mais il est aussi important que vous ayez la preuve de l’envoi. Pour cela, différentes possibilités existent :

    • par poste : pas vraiment conseillé puisque vous ne savez ni prouver que vous avez envoyé le certificat, ni quand vous l’avez posté ;
    • par envoi recommandé : formule coûteuse et pas toujours possible ;
    • remise en main propre chez PEPS INTERIM : pensez à demander un récépissé ;
    • par voie électronique : l’idéal puisque vous avez la preuve du moment de l’envoi.

    Droit au salaire garanti

    Quand avez-vous droit au salaire garanti en tant qu’intérimaire ?

    • Vous devez avoir un contrat de travail signé pour le jour où vous êtes malade.
    • Vous devez avoir au moins un mois d’ancienneté chez Peps Intérim.

    Les jours ou semaines de travail consécutifs peuvent être cumulés pour arriver à un mois d’ancienneté. Si le travail intérimaire est interrompu plus de sept jours, votre ancienneté retombe à zéro.

    Au cas où vous n’avez pas droit au salaire garanti ou votre contrat s’est terminé, vous recevez une indemnité maladie de la mutuelle. Elle s’élève à 60% de votre salaire brut.

    Avez-vous encore des questions sur le salaire garanti comme intérimaire? N'hésitez pas à contacter PEPS INTERIM.

    À la recherche d'un nouveau job intérim? Voici tous les offres d'emploi chez PEPS INTERIM.

    Lire la suite >
    Peps Interim
  • De eerste elektrische wagens voor Select Group
    25 janvier 2022
    En 2021, des membres de Select Group (Select, Select Projects et iStorm) se sont engagés en tant qu'employeur pionnier, un trajet à long terme dans lequel vous vous engagez, en tant qu'employeur, à réaliser un projet de politique de mobilité durable ou de politique du personnel axée sur les personnes. Il existe trois piliers, dont l'un est "plus intelligent et plus vert sur la route". Un an après le lancement de ce projet, les premiers véhicules électriques de Select circulent maintenant en Belgique. Deux de nos pionnières, Charlotte et Kimberley, expliquent pourquoi elles ont choisi de passer à l’électrique.

    Vers une flotte automobile électrique

    Pour Select Groupe, le passage à l’électrique a été un véritable défi. Une flotte de plus de 250 véhicules ne peut pas être rendue électrique en 1, 2, 3. Qu'en est-il des bornes électriques ? Quels types de voitures sont disponibles ? Quel impact pratique cela a-t-il pour nos employés ? Comment les faire adhérer à cette histoire ? Au cours du trajet “Employeur pionnier”, de nombreuses informations ont été échangées entre les entreprises participantes. Nous y avons beaucoup appris. Parallèlement, un groupe de projet interne a été mis en place au sein de Select pour préparer le déploiement de la flotte de véhicules électriques.
    Vijf ID3's op de parking van het hoofdkantoor
    Les premières voitures électriques de Select sur le parking

    Un cadeau de Noël

    Juste avant Noël, les premières voitures électriques sont arrivées dans le parking du siège de Select : cinq Volkswagen ID3. Cinq pionniers choisis au sein de Select Group ont été préparés les dernières semaines de l'année dernière pour être les tout premiers à tester ces voitures électriques. Charlotte (Léonard, Select Belgique) et Kimberley (Janssens, Select Projects) partagent leurs expériences :

    Pourquoi êtes-vous si content avec cette nouvelle voiture ?

    Kimberley : ‘Je suis heureuse d'être l'une des premières personnes de Select à pouvoir tester la voiture électrique. Pour moi, cela montre que Select ne considère pas ses employés comme un simple numéro. Je trouve que c'est un très beau geste de Select de laisser les employés tester eux-mêmes ce projet !’ Charlotte : ‘Je suis très contente d'avoir changé de voiture et d'avoir la possibilité de tester l'électrique: une voiture plus grande, plus confortable, plus puissante mais en même temps aussi très silencieuse.’
    Charlotte et sa nouvelle ID3

    Que pensez-vous du passage aux voitures électriques chez Select ?

    Charlotte : ‘Je trouve que Select a bien pris le mouvement. Assez précurseur au niveau du passage à l’électrique. On ne voit pas encore beaucoup de véhicules électriques sur la route.’ Kimberley : ‘C'est aussi une très belle contribution à l'environnement. Il y a beaucoup de voitures de société qui circulent de nos jours, et en passant à la conduite électrique, c'est un pas en avant positif’.

    Comment convaincriez-vous vos collègues qui hésitent à passer à l’électrique?

    Charlotte : ‘C’est une toute autre façon de conduire. C’est très confortable et la conduite est fluide. Le fait d’avoir une borne électrique chez soi est confortable et très pratique. A l’avenir, quand tous les bureaux seront équipés de bornes, ce sera encore mieux évidemment. Pour des longues distances (voyages, vacances), je n’ai pas encore fait l’expérience mais j’imagine que ce sera plus compliqué. Je suis encore sceptique par rapport à ça. Vu que c’est le début, tous les endroits ne sont pas encore bien équipés en bornes électriques. C’est une autre façon de penser mais les automatismes viennent vite.’ Kimberley : ‘Conduire en mode électrique est très agréable et plus écologique qu'une voiture fonctionnant au carburant. Au début, j'avais un peu peur de la distance que l'on peut parcourir. Ils recommandent de recharger la voiture après chaque voyage, de sorte que si vous devez faire un long trajet de manière inattendue, vous y arriverez certainement. Vous pouvez également conduire en "mode économique", où vous utilisez moins de batterie et la voiture se recharge tout seul. C'est aussi un point positif, je pense. C'est un état d'esprit différent que vous devez adopter, mais vous vous y habituerez rapidement.’
    Kimberley et sa nouvelle ID3

    Quelle sera votre première sortie avec votre nouvelle voiture électrique ?

    Kimberley : ‘Mon premier voyage était à Gand pour montrer ma nouvelle voiture à des amis. Ils ont tous été choqués par la qualité de conduite de la voiture et par ses nombreuses options, comme l'éclairage d'ambiance dans la voiture.’ Charlotte : ‘Mon premier long trajet a été de revenir d’Anvers, puisque j'habite à Liège. J’était un peu nerveuse et j’avais un peu peur de la conduire au début. Donc c’était mon compagnon qui a conduit la voiture. J’ai aussi été montrer la voiture à ma famille et à mes amis. Ils étaient surpris de la puissance de la voiture, du design intérieur et de la technologie.’

    Quelle musique écoutez-vous dans la voiture ?

    Kimberley : ‘Dans la voiture, j'écoute la radio NRJ.’ Charlotte : ‘J'écoute aussi la radio ou une playlist sur Spotify.’
    Lire la suite >
    Employer Branding
  • 28 février 2020

    Recevoir un compliment est toujours amusant. Donner des compliments ne l’est pas. Vous voulez éviter de passer comme quelqu’un qui fait de la lèche, surtout au travail. Voici quelques conseils comment donner un compliment qui semble sincère?

    Vous voulez éviter de devenir le chouchou de votre patron ou de donner l’impression à votre collègue que vous aimeriez reprendre son projet. Complimenter vos collègues pourrait vous faire passer pour un "patron cool" forcé.

    Mais comment donner un compliment correctement...

    A votre supérieur hiérarchique ?

    Donner un compliment, n’est pas faute. Surtout si c’est un compliment sincère. Si vous inventer un compliment que vous ne supportez pas, c’est bien pire. Par exemple si vous dites que vous trouvez ses notes très utiles mais que vous ne les avez pas lus, vous vous mettez dans une position difficile.

    Au lieu de cela, vous pouvez donner un compliment lorsque votre patron vous apprend quelque chose. Par exemple s’il vous aide avec la rédaction d’un mail difficile : “Merci pour vos conseils. Cette phrase sur la façon dont une semaine supplémentaire peut nous amener encore plus loin donne confiance et indique clairement que nous sommes toujours dans les temps”. Vous rendez votre compliment plus sincère en associant un compliment à une leçon que vous avez apprise.

    A votre coéquipier ?

    Quand vous donnez un compliment à vos collègues, il faut éviter de donner l'impression que votre objectif est d'être apprécié de tous. Vous ne voulez pas paraître autoritaire ou sembler que vous aimiez les évaluer.

    Mettez l’accent sur la spécialité de votre collègue: une compétence que vous ne voulez certainement pas dans vos fonctions et pour laquelle il est très doué. Complimenter le par exemple sur le nouveau site web: "5 clients ont déjà téléphoné au sujet de notre nouveau site web. Ils pensent que c'est très bien". C'est plus sincère que de dire que quelqu'un "fait le bien".

    A votre employé ?

    Ce que les employés aimeraient recevoir? Des informations précieuses. Montrez que vous avez remarqué des changements personnelles. Un employé qui arrive toujours à temps, on ne peut pas lui donner le même compliment que quelqu’un qui arrive toujours en retard.

    Ce que les employés veulent savoir, c’est s’ils ont fait un bon travail et quand ils ont dépassé vos attentes. Montrez si vous le remarquez. Des exemples de situations: un projet bien fini, une nouvelle méthode de travail proposée, des mesures pour ajouter des améliorations. Utilisez ces moments positifs pour donner des compliments spécifiques?

    A votre réseau de contact ?

    Dans votre réseau se trouvent peut-être des personnes que vous admirez, qui gagnent des prix et prennent la parole lors d'événements intéressants. Vous ne pouvez pas les surchargez de compliments, cela n'aide pas vos relations.

    Il faut vous démarquer dans votre compliment. Ne dites pas "Quelle bonne annonce sur LinkedIn" mais mentionnez si vous avez d'autres sources sur le sujet ou suggérez une connexion à partir de votre réseau. Vous ajoutez comme ça un message à votre compliment.

    La journée des compliments prendra place le 1er Mars. Montrez les gens entour de vous que vous les aiment. Utilisez nos conseils pour donner des compliments sincères.

    Lire la suite >
    Ressources Humaines
  • 8 janvier 2020

    Chaque membre du Select Group a ses experts en terme de RH. On vous présente les experts de Consultancy qui sont entre autres doué dans l’outplacement.

    Les conseillers outplacement aident les gens à retrouver un emploi après un licenciement. On vous les présentent à l’aide de quelques questions.

    L'outplacement regroupe un ensemble de services de soutien légalement définis : un collaborateur licencié bénéficie ainsi d'une aide pour retrouver un emploi ou assumer une activité d'indépendant.

    Aurélie & Barbara

    « Le travail est un élément essentiel de la vie pour nombreuses personnes. Aider des gens à le retrouver me procure une certaine satisfaction », affirme Aurélie Van Everbroeck, coach de carrière professionnelle. En 2007 Auréle commençait chez Select, elle a évolué vers un conseiller d'outplacement entre-temps.

    Pour aider les francophones, Aurélie soutient sa collègue Barbara Trouilhet. Elle compte déjà 7 ans d'expérience comme coach de carrière chez Select : « Remettre les gens sur la bonne voie et leur montrer les possibilités, c'est ma passion ! »

    Selon vous, quels sont les principaux atouts d'un encadrement d'outplacement ?

    Aurélie : « Nous soutenons les participants non seulement avec des aspects pratiques, comme la création d'un C.V. ou d'un profil LinkedIn, mais aussi la partie mentale: l’acceptation du licenciement. Ils peuvent poser toutes leurs questions au conseiller qui les accompagne tout au long de leur trajet. »

    Barbara : « L'outplacement dissipe les émotions négatives du licenciement. Les gens reprennent confiance en eux et peuvent aborder leur recherche d'emploi de façon structurelle. Ils apprennent aussi à déceler leurs forces et faiblesses. »

    Quelle est l'importance d'un processus d'outplacement sur mesure ?

    Barbara : « Notre méthode de travail consiste de trois phases : mentale, pratique et opérationnelle. Après l'acceptation, nous établissons un plan d'action ensemble, puis le participant pose sa candidature. Mais chacun évolue à son rythme. »

    Aurélie : « En effet, chaque individu a son propre rythme. Pour l'un, un licenciement aura de lourdes conséquences émotionnelles, tandis que l'autre sera soulagé et prêt à l'affronter. »

    Et d'une approche chaleureuse et humaine ?

    Aurélie : « Il est nécessaire de créer un certain lien pour pouvoir travailler en toute confiance avec les participants. Nous sommes disponibles 24 heures sur 24 pour qu'ils puissent appeler en cas de problème. »

    Barbara : « Cela leur permet de se reposer sur quelqu'un qui comprend leur situation, sans préjugés. Parfois, les proches d'une personne licenciée ne se rendent pas vraiment compte des difficultés que cela entraîne : elle peut alors exprimer toutes ses inquiétudes lors d'un entretien avec nous. »

    À la fin du parcours d'outplacement, comment réagissent les participants ?

    Aurélie : « Ils sont souvent surpris par les possibilités qui s'offrent à eux. Nous avons noué un lien et les gens expriment leur reconnaissance. Certains envoient même des cartes artisanales… Ce sont des choses qui nous marquent ! »

    Barbara : « En effet, une dame est récemment venue me voir : elle occupait un poste de direction, mais a été victime d'un burn-out. Après quelque temps, nous avons pu nous faire une idée de ce qu'elle souhaitait. C'était totalement à l'opposé de ce qu'elle avait fait précédemment : elle est désormais parfaitement épanouie dans sa nouvelle fonction. »

    Quelle est la plus-value de l'outplacement pour l'ancien employeur ?

    Aurélie : « Beaucoup pensent que l'outplacement est une obligation, mais de plus en plus d'employeurs le proposent désormais spontanément. Pourquoi ? Ils envoient ainsi un signal aux personnes qui restent et leur montrent qu'ils ne les laisseront pas tomber. »

    Barbara: « L'outplacement est un instrument humain et la majorité des chefs d'entreprise souhaitent que leurs collaborateurs soient heureux. Souvent, la personne a vécu de nombreuses belles années avant d'être licenciée. La situation ne doit pas toujours être négative : il se peut que la fonction change ou qu'il n'y ait plus de place. De très nombreux employeurs se soucient de leur personnel. »

    Dans quelle mesure l'outplacement peut-il réconcilier le collaborateur et son ancien employeur ?

    Aurélie : « En discutant des circonstances du licenciement, les participants comprennent généralement la situation et se rendent compte qu'il y a deux côtés à chaque histoire. Au début, le licenciement ressemble souvent à un scénario catastrophe. Ensuite, les participants repensent à leurs années d'expérience et, souvent, ils sont même reconnaissants vis-à-vis de leur employeur. »

    Lire la suite >
    Outplacement
  • 14 août 2019

    Une nouvelle étude montre que les personnes récents diplômés sont plus souvent invité à un entretien d’embauche s’ils ont fait un stage. "Un résultat logique", affirment les stagiaires de Select.

    Beaucoup d'étudiants choisissent un stage dans leurs dernière année. Est-ce que ce stage augmente-t-elle leurs chances dans le monde de recrutement?

    Dans une enquête de l’université de Gand et de l’université catholique de Louvain, des CV et des lettres de motivation de deux candidats fictifs étaient envoyé envers 600 postes vacants réels. Les candidats dont le CV mentionne un stage reçoit près de 13 % plus d'invitations d’entretien, par rapport aux diplômés sans aucune expérience.

    Nos stagiaires Andréa de l’agence Select Liège, Andy qui travaille dans l’agence de Select Gand et To de l’agence Select Herentals constatent également que leurs stages ont augmenté leurs chances de trouver un travail plus facilement.

    Que pensez-vous de ces résultats?

    Andréa: “Personnellement ça ne m'étonne pas. Sur un CV, un stage attise la curiosité des employeurs car la plupart du temps ce stage a permis à l'étudiant de se plonger dans le monde du travail ce qui représente un réel avantage.”

    Andy: “Un stage vous donne à la fois plus d'expérience et peut t’aider à étendre ton réseau. Ce dernier est très important pour obtenir une bonne place.”

    To: “Pendant un stage vous pouvez mettre en pratique la théorie apprise sur l’école. De plus, les employeurs peuvent considérer ceci comme une première expérience de travail, de sorte que vous avez un avantage sur vos camarades.”

    Comment se déroule votre stage chez Select?

    Andréa: “Mon stage chez Select (2018-2019) s'est parfaitement déroulé: travail en suffisance, encadrement professionnel, collègues à l'écoute, chouette ambiance, approche de toutes les facettes du recrutement.”

    Andy: “J'ai appris beaucoup de choses et il y a toujours une atmosphère agréable au bureau. J’ai reçu des compliments tels que "Tu es une réelle valeur ajoutée pour l'équipe" me motivent encore plus. Je reviens en octobre pour une deuxième période.”

    To: “Mon stage chez Select a été une expérience très positive et éducative. Mes collègues m'ont progressivement appris le métier de consultant. De cette façon, en seulement deux mois, j'ai appris plus de choses que je n'aurais pu l'imaginer. Même maintenant que mon stage a pris fin. Cette période porte toujours ses fruits car je peux maintenant mettre la théorie apprise en pratique.”

    Pensez-vous qu’après votre stage chez Select, vous avez un meilleur positionnement face au marché du travail?

    Andréa: “Si vous avez pour but de vous orienter vers le soft HR (le recrutement), un stage chez Select représente une réelle première expérience.”

    Andy: “Certainement! Après ce stage, j'ai acquis les outils et les compétences nécessaires pour développer ma carrière. Une entreprise motivée, telle que Select, est l’endroit d’entraînement idéal.”

    To: “Je pense maintenant d’avoir un avantage grâce à mon stage. J’ai déjà pu mettre en pratique la théorie.”

    Que recommandez-vous aux étudiants qui doutent de faire un stage ?

    Andréa: “Personnellement, je pense que ceux qui ont l'opportunité doivent le saisir. C'est une expérience enrichissante qui permet de se rendre compte de la réalité de terrain et de se rassurer quant au choix de ses études.”

    Andy: “Je saisirais chaque opportunité de faire un stage dans une entreprise. Vous apprenez beaucoup, c’est bien pour votre CV et c'est une bonne préparation pour la vie de travail. Je sais maintenant mieux que quiconque que cette expérience est l’un des meilleurs atouts que vous puissiez avoir.”

    To: “Je le recommanderais sans hésiter. Dans une période de quelques semaines, vous apprendrez beaucoup sur votre futur travail. Vous établissez des contacts dans votre secteur et vous travaillez avec des collègues expérimentés. En plus, il y a des opportunités par après. On peut vous proposer un job de vacances ou on peut parfois même vous offrir un contrat.”

    Lire la suite >
    Ressources Humaines
  • 3 avril 2019

    2018 a été une année importante pour Xpertize.lu et iStorm.lu. Ils sont entrés dans un nouveau partenariat avec Select Group.

    Select Group est une collection d’entreprises dans les services RH. Jusqu’à présent, les membres de Select Group étaient actifs en Belgique, aux Pays-Bas et à Dubaï.

    « Les sociétés RH luxembourgeoises complètent le groupe très bien », explique Bart Gonnissen, CEO de Select Group: « Select et Xpertize opèrent toutes deux à un niveau généraliste. Nous ne nous concentrons pas sur un secteur ou un type de profil particulier, mais sur un large éventail de secteurs et profils. Le niveau de qualité et d’expertise que nous apportons correspond à celui d’un spécialiste de niche. La clé d’un tel fonctionnement, tout en offrant un service de qualité constante, réside toutefois dans l’expertise locale. »

    Expertise locale

    « Avec Xpertize Luxembourg, nous pouvons combiner les deux. Et la condition la plus importante de cette addition à notre groupe, c’était de trouver un partenaire fonctionnant selon la même philosophie : une approche humaine avant tout comme base pour notre plus grand atout : la qualité. Et cette condition fut remplie. »

    Select Luxembourg

    Alors, pourquoi achever la transition et changer le nom de la marque en 2019 ? Sébastien Pourbaix, Directeur général d’Xpertize et d’iStorm au Luxembourg, désormais Select Luxembourg: « Les RH sont devenues un sujet clé pour la direction des entreprises et sont donc de plus en plus intégrées à leurs aspects opérationnels et stratégiques.

    Select est en mesure d’offrir un large éventail de spécialités à une seule adresse. Select peut fournir des services de recrutement, de conseil en ressources humaines, d’externalisation de projets, d’outplacement et de recherche de cadres dans tous les types de secteurs et de profils, au niveau national et international. »

    Le marché international

    Le marché évolue et devient de plus en plus international. La dureté du marché du travail et les possibilités de collaboration font que les frontières perdent en importance.

    « Devenu Select en 2019, nous pouvons être le prestataire international de services RH dont notre marché luxembourgeois local a besoin. Nous continuerons d’offrir à nos candidats et à nos clients le même niveau de dévouement, de qualité et d’approche humaine auquel notre équipe les a habitués. »

    Le lancement de Select au Luxembourg s’accompagne de deux nouveaux sites web : Selecthr.lu et select-jobs.lu. Et, l’équipe de Select Luxembourg a emménagé dans de tout nouveaux bureaux au cœur du Luxembourg. Un nouveau départ dans tous les sens du terme.

    Lire la suite >
    Nouvelles de l'entreprise